Avec Firecell, la 5G va bientôt pointer à l’usine

Tribune Côte d’Azur. Edition N° 1093 du vendredi 16/04/2021.

An open source 4G and 5G solution with Firecell

La 5G pourrait bien s’imposer comme l’un des fers de lance de la révolution industrielle 4.0.

Encore en cours de structuration, Firecell aspire à devenir un partenaire technologique privilégié de l’industrie 4.0. Son challenge ? “Fournir aux industriels des réseaux privés 4G et 5G pour permettre aux usines, entrepôts, mines, ports et aéroports de connecter tous leurs équipements -machines, terminaux, robots, pièces détachées- avec la puissance de ce réseau et à bas coûts” explique son co-fondateur, Olivier Dhotel.

Firecell s’intéresse en particulier au marché des petites et moyennes industries (PMI) afin d’accompagner leur mutation numérique dans laquelle la 5G fera office d’accélérateur en connectant en très haut débit l’usine et ses outils de production. “Gagner en flexiblité, en rentabilité, proposer tout un tas de fonctionnalités, faire passer d’énormes volumes de données, ce qui n’était pas possible en wi-fi ou avec du câble. La vraie révolution de la 5G, c’est celle-là, pas d’avoir plus de débit sur son téléphone”ajuste Olivier Dhotel, qui a travaillé15 ans dans les télécoms.

Autorisée par l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse) à mettre en place des réseaux privés 5G sur des sites industriels, Firecell développera, en lien avec les intégrateurs chargés de l’installation des antennes sur site, la partie logicielle du réseau. “Notre originalité, c’est de parier sur un modèle open source, poursuit le dirigeant. Nous allons industrialiser le Open Air Interface, le code open source de notre partenaire Eurecom et développer des couches logicielles dessus. L’industrie commence à comprendre les avantages de l’open source : une communauté qui développe, qui débogue et un vrai gage de transparence sur la sécurité, sans aucune boîte noire”.

Mais aussi un modèle économique plus abordable que les logiciels privés habituels, pile poil “dans la logique de retour sur investissement des PMI” pour Firecell qui compte proposer une solution au même tarif qu’un réseau wifi upgradé. Basée à Nice, où elle bénéficie de l’appui du startup studio Raisin. AI piloté par Claude Seyrat, Firecell est en train de constituer ses équipes et se positionne déjà sur des projets collaboratifs dans le cadre du volet 5G du plan France Relance. “Nous sommes aussi en contact avec des clients potentiels en France et en Europe, pour collecter des cas d’usage, rencontrer des prospects et construire notre offre” ajoute Olivier Dhotel. D’où cette présence également sur la Hannover Messe 100% digitale. Pour que l’appel 5G de Firecell soit reçu par des industriels ou investisseurs potentiels. p-o.b

 

Related posts

Press release – Peter Clemons joins Firecell to help European public safety and public service organisations

28.06.2021

Avec Firecell, la 5G va bientôt pointer à l’usine

16.04.2021

5G : De l'IoT de Masse à l'IoT Critique

10.04.2021